Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 07:04

http://www.sports.fr/images/201121/573-noah.jpg

 

 

 

 

Joakim Noah a perdu son sang-froid lors du match 3 de la finale de conférence Est opposant les Bulls au Heat, dans la nuit de dimanche à lundi. Défait 96-85 sur le parquet de Miami avec Chicago, le pivot français se retrouve dans la tourmente après avoir proféré des insultes homophobes envers un spectateur. S'il échappe à une suspension, il devra se payer 50.000 dollars d'amende.


 

La scène se passe dans la nuit de dimanche à lundi, heure française. En déplacement sur le parquet de Miami dans le cadre du match 3 de la finale de conférence Est entre le Heat et les Bulls, Joakim Noah collecte sa deuxième faute sur une claquette-dunk, où le Français embarque autant le cuir que l'épaule de LeBron James. L'horloge indique à peine six minutes de jeu dans le premier quart, et le pivot de Chicago vient déjà d'enfreindre le règlement sportif pour la seconde fois.

 

Dès lors envoyé logiquement par son coach, Tom Thibodeau, sur le banc, le joueur, visiblement énervé, se met encore à la faute. Cette fois-ci, il va outrepasser les règles éthiques. Vidéo à l'appui, on observe alors le septième meilleur rebondeur de la saison régulière se retourner vers la foule et insulter un spectateur: "Fuck you faggot" (le terme "faggot" étant clairement homophobe), balance-t-il.

 

"Je vais devoir faire face à de sévères conséquences"

 

"Je m'excuse, s'est ensuite repenti le Français, dans des propos rapportés par ESPN. Le fan m'a dit quelque chose qui me manquait de respect et j'ai répondu sans réfléchir. J'ai dit quelque chose que je n'aurai pas dû dire. C'était de la frustration et je ne voulais pas manquer de respect à quelqu'un." L'insulte rappelle celle de Kobe Bryant qui, le mois dernier, s'était adressé à un arbitre dans des termes similaires. Premier joueur sanctionné pour des propos captés par la vidéo, "Black Mamba" s'était alors vu infliger une amende de 100 000 dollars par la commission de discipline de la Ligue nord-américaine de basket-ball. 

 

"J'ai pris une mauvaise décision en répondant et je vais devoir faire face à de sévères conséquences", commentait le Français, conscient qu'il n'échapperait pas à une pénalité financière au terme d'une rencontre finalement remportée 96-85 par le Heat. Une récidive homophobe de la part d'un joueur NBA qui aurait pu valoir encore plus cher, d'après Skip Bayless, journaliste sur ESPN. "Ça ne me dérangerait pas vraiment si Noah était suspendu d'un match. Je ne le souhaite pas car ça pénaliserait sévèrement la série, mais c'est le moment d'envoyer un message clair: ça ne doit pas être toléré". Force est de constater que la Ligue ne partageait pas son avis...


 

lien : 

Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 16:34

http://www.sports.fr/images/201120/188-photo.jpg

 

Propos recueillis par Anthony LEFORT

 

 

Sa saison avec San Antonio, le lock-out qui se profile en NBA, l'équipe de France, Joakim Noah, l'Asvel... Tony Parker a fait le tour de son actualité, lors d'une conférence de presse organisée mercredi matin à Paris. Déçu et frustré par l'élimination prématurée des Spurs, le meneur de jeu français se concentre désormais sur le championnat d'Europe en Lituanie (31 août-18 septembre), qu'il espère remporter au côté du pivot des Chicago Bulls.

 

 

Tony, avec un peu de recul, comment analysez-vous l'élimination prématurée des San Antonio Spurs ? 
J'ai eu le temps de réfléchir... C'est une grosse déception. J'en parlais encore la semaine dernière avec Pop (Gregg Popovich, NDLR), on est tous tristes et frustrés. Parce qu'on fait une grosse saison, on domine, mais on perd au premier tour... Il n'y a rien à dire, Memphis a très bien joué. J'avais dit en début de saison que c'était peut-être notre dernière chance, que la fenêtre se refermait, que Tim Duncan et Manu Ginobili commençaient à être un peu vieux... Ce sera dur de renouveler l'effectif. On aura toujours une équipe performante, mais on ne pourra pas dire qu'on joue le titre. Il faut être réaliste. 

Pour vous qui avez prolongé avec San Antonio en octobre dernier, n'est-ce pas un peu décevant de dire ça ? 
Quand j'ai signé mon contrat, la décision était assez facile à prendre. Il y avait beaucoup d'argent sur la table (50 millions de dollars sur 4 ans, NDLR), il me restait un an, je sortais d'une saison où j'avais eu pas mal de blessures... Donc c'était une décision logique, pour ne pas prendre de risque et assurer mon avenir.

Avez-vous conscience d'être le joueur de l'équipe qui a la plus belle valeur marchande ? 
Oui, depuis les deux dernières années. S'ils ont un joueur à échanger, c'est moi. Après, Pop m'a dit que je n'irai nulle part. Mais je sais que la NBA est un business, qu'il faut être prêt à tout. On ne sait jamais.

Qu'avez-vous fait depuis l'élimination ?
J'ai coupé, je n'ai pas trop touché la balle. Par contre, je fais d'autres sports, je joue un peu au tennis, au volley, j'essaye de rester en forme. Ces derniers temps, j'ai pas mal fait la fête aussi, c'était mon anniversaire (le 17 mai, NDLR), donc j'en ai profité un petit peu.

"S'il y a lock-out, je jouerai à l'Asvel"

Qu'en est-il du lock-out pour vous ?
Qu'il y ait lock-out ou pas lock-out, je jouerai en équipe de France. Je l'ai déjà dit aux Spurs, à Pop. J'ai envie qu'on se qualifie pour les JO. D'après les dernières discussions avec mon agent, il y aura lock-out début juillet, c'est sûr. Lui est positif, il espère qu'on ne loupera pas de match de saison régulière. Mais quand tu discutes avec notre représentant chez les Spurs, Matt Bonner, lui pense que ça va être long. La dernière fois qu'il y a eu un lock-out, en 1999, ils ont repris en janvier. Je me prépare à tout. 

Envisagez-vous vraiment de venir jouer en France ?
J'en ai déjà parlé avec mon agent en France, je lui ai demandé de commencer à me chercher un appartement. Je suis sérieux, c'est vrai. Je n'irai pas jouer à Bordeaux avec Boris Diaw (rires, NDLR) ni en Espagne ou en Russie. Si je joue, ce sera en France, à l'Asvel. Autant en profiter, mes amis pourront me voir jouer, ça pourrait être sympa. 

Mais si vous avez le lock-out, vous ne serez pas assurés...
C'est un gros problème. C'est un problème aussi avec l'équipe de France, parce qu'on a beaucoup de joueurs qui jouent en NBA. D'ailleurs, on fera bientôt des réunions avec les gens de la Fédé et le président (Jean-Pierre Siutat, NDLR), car la NBA a annoncé qu'elle ne paiera pas sa part. Il faut peut-être voir avec Boris et Joakim (Noah, NDLR), on peut se mettre ensemble pour essayer de trouver un accord. On verra bien. C'est une grosse somme, que je ne paierai pas (rires, NDLR) ! Non, ça dépend combien...

"L'émergence de Noah est bonne pour le basket français"

Vous parliez de dernière chance avec les Spurs, on a l'impression que c'est aussi le cas en sélection...
Je ne parlerai pas de dernière chance avec l'équipe de France, j'espère juste que la roue tournera. Ça fait plusieurs années qu'on a une grosse équipe, mais qu'on n'arrive pas à avoir de gros résultats. J'espère que ça changera avec la venue de Joakim Noah. Avec lui, on aura cette présence à l'intérieur qui peut faire la différence. En Europe, toutes les équipes qui ont gagné sont très fortes à l'intérieur. L'Espagne par exemple, ils ont les deux frères Gasol, ils auront même peut-être Serge Ibaka (Oklahoma Thunder, NDLR)...

A titre personnel, comment voyez-vous l'émergence de Joakim Noah ?
C'est une très bonne chose, c'est très bien pour le basket français. J'espère qu'il viendra vraiment nous aider en équipe de France. A Chicago, il progresse chaque année, il est vraiment devenu une pièce indispensable. C'est vrai que Derrick Rose est LA star de l'équipe, mais Joakim est l'autre star, parce que c'est lui qui amène l'énergie, qui peut changer un match avec sa défense et ses rebonds. Ça fait plaisir de le voir jouer comme ça et j'espère qu'il pourra faire la même chose avec nous. De toute façon, je ne serai pas étonné qu'il soit All-Star l'année prochaine ou dans les années à venir. Vous ne pourrez plus dire que c'est uniquement de ma faute si on perd (rires, NDLR)

Revenez-vous avec une grosse motivation en équipe de France ?
Je suis très motivé. Surtout que j'ai perdu fin avril, donc je n'aurai pas joué depuis trois mois, je serai à 100%, frais mentalement et physiquement, avec beaucoup d'énergie, etc. J'ai hâte de commencer, et j'espère qu'on ne décevra personne.

Quel sera l'objectif ? La victoire ?
Oui bien sûr, il n'y a pas d'autre objectif. De toute façon, seules les deux premières places sont qualificatives. C'est quand même important de terminer au moins dans les six premiers pour être au tournoi pré-olympique. D'ailleurs, je ne sais pas si on l'aura avec la France, mais je sais qu'on voulait poser notre candidature. Ça augmenterait nos chances d'aller aux JO.

"J'aurai plus d'emprise l'an prochain"

Concernant Villeurbanne, vous monterez d'un cran sur le plan décisionnaire la saison prochaine...
Les deux premières années, j'étais là pour apprendre, regarder, et Pierre Grall et Vincent Collet prenaient toutes les décisions. Bien sûr je donnais mon accord, mais je ne mettais mon veto sur rien du tout. A partir de l'année prochaine, j'aurai beaucoup plus d'emprise, je prendrai beaucoup plus de responsabilités. Et si les joueurs ne sont pas contents, ils pourront venir me voir (rires, NDLR).

Qu'est-ce que vous inspire la saison de l'Asvel ?
On s'en sort pas trop mal, on avait pris le pari de miser sur pas mal de jeunes, faire moitié jeunesse, moitié expérience. Malheureusement au début de la saison, Vincent Collet est parti assez vite... Aujourd'hui, Nordine (Ghrib, NDLR) fait un très bon boulot, nos jeunes progressent. Les play-offs commencent, on ne sait jamais ce qui peut se passer, tout peut arriver. Mais c'est clair qu'on joue contre une très grosse équipe (Chalon-sur-Saône, NDLR)

On annonce Pierre Vincent coach de l'Asvel la saison prochaine, avez-vous été le déclencheur de son arrivée ?
Pour l'instant, je ne veux pas trop parler de la saison prochaine, parce qu'on a les play-offs qui commencent, c'est le plus important. On verra une fois la saison terminée ce qu'on fera pour améliorer l'équipe.

 

 

source : http://www.sports.fr

Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 12:00

http://poitiersbasket86.basketsession.com/files/2009/12/nicolas-batum_p1.jpg

 

Eliminé dès le premier tour des playoffs NBA avec les Portland Trail Blazers, Nicolas Batum pense déjà à la saison prochaine.

En cas de lock-out, l'ailier français n'exclut pas de revenir en Europe. "Si cela doit durer jusqu'en octobre, novembre, je ne viendrai pas car l'Euro s'achève le 18 septembre. Ce sera trop juste. Mais si ça court jusqu'en janvier ou février, j'essaierai de rejoindre un club en France, assure-t-il ce vendredi dans L'Equipe. J'ai déjà abordé la question des assurances avec mon agent. Les équipes ont conscience des difficultés. C'est un dossier à explorer."

L'international tricolore reviendrait-il alors au Mans, le club qu'il a quitté avant de traverser l'Atlantique ?

"Ça reste à voir. Jouer l'Euroligue ou au moins deux matches par semaine serait préférable pour garder le rythme. Et ça me titille, après avoir déjà fait deux saisons d'Euroligue (avec le MSB, ndlr), de revenir voir ce que je vaux aujourd'hui, avec l'expérience accumulée."

 

 

 

Lien : http://www.sports.fr

Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 12:00

http://mode.glamourparis.com/wp-content/uploads/2011/04/tony-parker.jpg

 

 

Fin mars, Rodolphe Gaudin, journaliste pour Stade 2 à rencontré Tony Parker pour un entretien.

Le meneur français des San Antonio Spurs y dévoile notamment sa salle des trophées et explique qu’il aimerait jouer 20 ans en NBA.

 


Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 21:52

http://www.poker-online-magazine.com/wp-content/uploads/2010/02/tony-parker-betclic-poker.jpg

 

Battus par les Memphis Grizzlies la nuit dernière (86-104), lors du match 4 de cette série du premier tour des playoffs NBA, les San Antonio Spurs n’ont plus le droit à l’erreur s’ils veulent accéder aux demi-finales de la conférence Ouest. 

"Ce qui nous arrive est très bizarre. Je ne pouvais pas imaginer une seule seconde qu’on allait se retrouver dans cette situation, admet Tony Parker sur son site internet. Memphis réalise pour le moment une série parfaite alors que de notre côté, on propose le plus mauvais basket de notre saison. […] Comment peut-on perdre de près de 20 points alors que nous restions sur une défaite et que la victoire était impérative ? C’est assez inexplicable. Nous voilà désormais à un match de l’élimination. Nous n’avons plus le choix. On doit se servir de notre expérience pour tenter d’inverser la tendance. Cela passe déjà par un succès à domicile mercredi […]. Maintenant, c’est simple. C’est la victoire ou la porte."

 

 

lien : sports.fr

Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 20:00

http://www.sports.fr/images/201115/196-boris-diaw-knicks.jpg

 

Boris Diaw a eu une saison difficile avec les Charlotte Bobcats, qui échouent à une marche des play-offs. L'heure du bilan a donc sonné, alors qu'il faut d'ores et déjà penser à la saison prochaine et à l'équipe de France. Après un match contre New Jersey où il fut décisif et où son coach a déclaré n'avoir "jamais vu de joueur aussi talentueux à son poste", l'ancien Palois se confie à sports.fr.


Boris, c'est bientôt votre anniversaire (le 16 avril, ndlr), malheureusement, vous n'aurez pas les play-offs comme cadeau...
Ah non, il n'y aura pas le cadeau ! Bon, forcément, on est un peu déçus puisque c'était l'objectif cette année. On voulait faire comme l'année dernière, voire même mieux, donc on est un peu déçus. C'est une équipe qui se construit, qui est jeune, qui n'a que cinq ans... c'est sûr que c'est un petit peu dommage. Il y a eu des moments difficiles dans la saison, avec des victoires et des défaites en alternance.

Comment avez-vous vécu le changement de coach entre Larry Brown et Paul Silas ?
Ça s'est bien passé. Bon, tous les coaches sont différents en NBA, avec différentes manières de coacher. Au début ça nous a boostés, puis on a eu une période difficile. Mais ça reste du basket.

Il y a eu un match où Paul Silas vous a reproché de ne pas avoir pris de tirs, est-ce qu'un changement s'est opéré dans votre relation à ce moment-là ? 
Je ne sais pas. J'ai surtout essayé de m'adapter un petit peu, c'est le but en tant que joueur de s'adapter aux demandes de l'entraîneur. Donc j'ai essayé de faire cela, de répondre au mieux à ses attentes. Mais sur le terrain, on le sent surtout avec les systèmes qui sont mis en place. C'est à partir de là qu'on essaie de voir ce qu'il faut faire pour que l'équipe fonctionne au mieux.

Vous avez inscrit deux paniers très importants juste avant la dernière minute face à New Jersey, un panier avec la faute avant de convertir le lancer franc puis un panier à trois points...
Oui, et les deux actions étaient sur pick-n-roll, comme l'ultime panier, qui cette fois fut inscrit par D.J. Augustin puisque la passe n'était pas possible. On a choisi de jouer cela en fin de match parce qu'on a vu que les Nets avaient des problèmes sur les rotations défensives, ils ont vraiment voulu le défendre directement et j'ai eu des opportunités avec D.J.. C'est tout simplement le système de jeu le plus difficile à défendre, parce que cela crée toujours de l'espace pour quelqu'un: l'un des deux joueurs directement impliqués ou un autre qui sera ouvert à cause de l'aide sur la rotation défensive. Il y aura toujours quelqu'un de libéré et c'est pour cela que l'on n'a pas de 0-0 au basket ! (grand sourire).

"J'essaie d'apporter la sagesse"

Avez-vous un rôle de leader au sein de cette équipe assez inexpérimentée ?
Ah, c'est sûr qu'on a eu pas mal de blessés et ça fait un petit moment que l'on joue à neuf ! Donc oui, j'essaie d'apporter mon expérience, on a des jeunes pleins de talents, j'essaie de leur donner des conseils au maximum.

Quels sont vos objectifs pour la saison prochaine ?
Ils ne sont pas encore fixés, mais je pense que ce sera d'arriver encore en play-offs, de construire cette équipe et de jouer de mieux en mieux. Ça passera par du travail, ce qui est toujours la base, travailler ensemble surtout et apprendre à se connaître, puisqu'il y a eu des changements dans l'équipe et qu'il y en aura certainement encore cet été. Il faudra savoir gérer ça et avancer.

Et l'équipe de France ?
Là, l'objectif, c'est bien sûr d'aller le plus loin possible, comme pour chaque compétition. Mais on ne sait pas vraiment encore qui sera là, donc ça dépendra des forces en présence pour savoir quelle identité on pourra avoir.

Vous faites partie des cadres, là aussi, c'est un rôle qui vous tient à coeur ?
Ah, oui, je commence à être vieux, j'ai de plus en plus de cheveux blancs... Mais j'essaie de transmettre la sagesse (rires) ! Non, plus sérieusement, effectivement, on essaie de se parler entre joueurs français, de parler aux jeunes. Surtout quand on se voit et que l'on joue les uns contre les autres.
Propos recueillis par Antoine BANCHAREL

Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 12:08

http://www.basketusa.com/wp-content/uploads/2011/04/tp-asvel.jpg

scan trouvé sur basketusa

 

 

 

Dans une interview accordée au journal 20 Minutes, Tony Parker laisse planer l'éventualité de revenir jouer en France la saison prochaine. A condition évidemment que le championnat NBA ne reprenne pas faute d'accord salarial entre la ligue et les joueurs.


"Tout le monde en parle, mais on ne sait pas trop ce qui va se passer. Les négociations vont débuter en juillet et on ne sait pas combien de temps elles vont durer.", explique le meneur des Spurs, qui précise tout de même qu'il ne compte pas enchaîner directement après l'Euro, qui se termine à la mi-septembre : "J'aimerais ensuite me reposer un mois, un mois et demi. Après, on verra si on est toujours en vacances. Mais d'ici là, je pense que tout sera réglé."


Vice-président de l'ASVEL, Parker pourrait donc faire une pige dans son club : "Oui, pourquoi pas. Ça peut-être envisageable. Mais c'est clair que si vous vous habituez à jouer avec certains joueurs et qu'ensuite ils partent, c'est difficile."

 

 


Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 23:59

http://1.bp.blogspot.com/_8sFtpPfzpiQ/TOwXd-TzrlI/AAAAAAAAArc/EcrXZYgcXKk/s400/PapeSy.jpg

 

 

 

 

Il a dû trouver le temps long. Drafté en juin dernier par les Hawks, le Français Pape Sy a enfin fait ses débuts en NBA, lors de la défaite d'Atlanta dans l'Indiana (114-102).

 

L'ancien Havrais, envoyé en D-League fin décembre, pour s'aguerrir avec le Utah Flash, avant d'être rappelé en mars, a disputé les trois dernières minutes de la rencontre.

 

Le temps pour lui de voler un ballon à Danny Granger et de tenter un tir, contré par Brandon Rush. 

 

 

 

 

lien : http://www.sports.fr/nba/

Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:08

http://i.cdn.turner.com/nba/nba/media/act_kevin_seraphin.jpg

 

Satisfaction personnelle pour Kevin Seraphin. Alors que les Wizards ont perdus face au Thunder 116-89, le rookie tricolore a en effet profité de la soirée pour établir un nouveau record de points en carrière.

En 22 minutes de jeu, Seraphin a terminé avec 12 points à 5 sur 9, 3 rebonds et 3 interceptions.

 


Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 09:13

http://www.lequipe.fr/Medias/Basket/201103/350x255/nicolas-batum-et-portland-ont-domine-charlotte-et-boris-diaw.jpg

 

Le duel franco-français de la nuit a tourné à l'avantage de Nicolas Batum face à Boris Diaw.

Les Blazers de Batum se sont en effet imposés 93-69 au Rose Garden face aux Charlotte Bobcats de Diaw.

L'ancien Manceau a inscrit 7 points, 3 rebonds et 1 passes en 26 minutes contre 2 petits points, 5 passes et 5 rebonds pour Boris Diaw. 


Repost 0
Published by Hern - dans NBA Frenchies
commenter cet article