Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 13:45

http://www.sports.fr/images/201113/rose-home.jpg

 

 

Malgré l'absence de Joakim Noah, toujours ennuyé par une cheville droite douloureuse, Chicago ne lève pas le pied. En visite chez les voisins de Detroit, les Bulls ont assuré le coup en l'emportant 96-101. Boston battu à Atlanta, la franchise de l'Illnois en a même conforté sa première place à l'Est avec désormais 2½ d'avance sur Miami, vainqueur à Minnesota.

 

La première place de la Conférence Est semble désormais dévolue aux Bulls ! Avec respectivement 2½ et 3 matches d'avance sur le Heat et les Celtics, Chicago a fait en effet un pas supplémentaire vers le meilleur bilan à l'Est et l'avantage du terrain en playoffs qui va avec. Car si Miami n'a pas tremblé pour l'emporter chez les Wolves, s'imposant 92-111 avec notamment 32 points de Dwyane Wade et 27 de LeBron James, Boston a en revanche craqué à Atlanta, se faisant renverser 88-83 après s'être effondré dans le dernier quart. Ce qu'ont su éviter les Bulls à Detroit...

Tout n'a pas été simple, en effet, pour les leaders de la Conférence Est. Après avoir compté jusqu'à 15 points d'avance dans le troisième quart, les Bulls ont ainsi cafouillé leur basket, au point de voir revenir leurs hôtes à trois points à deux minutes de la fin. Mais Derrick Rose veillait. Ainsi, après avoir envoyé Ronnie Brewer au layup pour redonner 6 points d'avance avec 34 secondes à jouer, Rose se chargeait de sceller la victoire des siens sur deux ultimes lancer-francs enquillés à 6 secondes de la sirène. De quoi mériter quelques nouveaux «MVP ! MVP !» lancés par les spectateurs du Palace

Car pour leur 14e victoire en 16 matches, les hommes de Tom Thibodeau ont encore pu s'appuyer sur la verve de leur meneur vedette, 27 points et 7 passes au compteur, Carlos Boozer jouant, lui, la carte de l'éclectisme avec 22 points, 8 rebonds et 7 passes et Luol Deng complétant le tableau avec 15 points. De quoi rendre vains les 30 points de Rip Hamilton et donner satisfaction à l'entraîneur de Chicago.
«Tout n'a pas été parfait, mais Carlos était partout et sa relation avec Derrick était parfaite, notamment au pick and roll. L'attaque a vraiment bien fonctionné.» Les 52% de réussite collective en témoigne.

 

 

Feuille de match

 

 

 

lien : sports.fr/nba

Partager cet article

Repost 0

commentaires