Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 14:17

http://www.sports.fr/images/201114/george-hill.jpg

 

Six défaites ça suffit !

Après une série noire de six revers consécutifs, les Spurs ont en effet retrouvé le chemin de la victoire en l'emportant facilement sur les Suns 114-97. Si Tony Parker et le Big Three n'ont pas brillé, George Hill a pris le relais en inscrivant 29 points. De quoi permettre à San Antonio de conforter son statut de leader puisque les Lakers ont, eux, calé face aux Nuggets 90-95.

 

Alvin Gentry avait vu juste. "Il va falloir résister et faire en sorte de ne pas être décroché dès le début du match. Car pour se rassurer, ils vont essayer de nous mettre la pression d'entrée." avait ainsi prévenu le coach des Suns. Peine perdue puisqu'un quart-temps aura effectivement suffi aux Texans pour se mettre à l'abri et dessiner les contours d'une première victoire depuis deux semaines. Le temps de mener 35-20 et de donner le ton d'un match à sens unique.

 

Un scénario bienvenu pour des Spurs incapables de conclure ses derniers matches comme en atteste encore le revers concédé, jeudi, en prolongation face aux Rockets. Cette fois en effet, San Antonio n'a pas eu le temps d'avoir peur. Après avoir donc ouvert en grand dans le premier acte, les Texans ont en effet enchaîné, passant notamment 70 points à leurs visiteurs avant la pause avant de compter jusqu'à 31 points d'avance au retour des vestiaires. De quoi mettre fin à une série noire de six défaites de rang, du jamais vu à San Antonio depuis 1997 et l'arrivée de Tim Duncan dans le Texas. « On était bien en place et l'attaque a vraiment bien fonctionné jusqu'à la pause. La réussite était au rendez-vous» pouvait savourer Gregg Popovich à l'issue de la rencontre.

 

Une performance d'autant plus marquante pour les Spurs que cette démonstration offensive a été obtenue sans que le Big Three n'y soit pour grand-chose. A l'image d'un Tim Duncan limité à 18 minutes pour 8 points ou d'un Tony Parker maladroit avec 7 points à 2 sur 11 aux tirs et 8 passes au compteur. Mais si les habituels leaders texans n'ont pas affolé les compteurs, leurs doublures ont parfaitement pris le relais, George Hill terminant notamment meilleur marqueur du match avec 29 points en 10 sur 16 aux tirs et Matt Bonner compilant un double-double avec 16 points et 11 rebonds.

 

Force est de croire que le message délivré par le Big Three a été bien entendu "Avant le match, nos trois leaders ont pris la parole pour nous dire que l'équipe avait besoin de l'apport de chacun, qu'il fallait impliquer tout le monde car c'est l'équipe qui doit faire la différence. C'est en équipe que l'on doit réagir." a ainsi expliqué le héros du jour. Une réaction doublement bénéfique puisque les Lakers ont dans le même temps été piégés par les Nuggets 90-95, San Antonio en profitant pour désormais compter 2½ matches d'avance sur leurs rivaux californiens. A cinq matches de la fin de la saison régulière, les Spurs ont repris la main !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires