Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 10:00

http://www.sports.fr/images/201101/kobe-bryant-vs-memphis.jpg

 

 

Si les champions en titre avaient su terminer 2010 sur deux derniers succès, il n'aura pas fallu attendre longtemps pour voir les Lakers retomber dans leurs travers. Les Grizzlies ont en effet profité de leur visite à Los Angeles pour châtier les troupes de Phil Jackson 85-104 en dépit des 28 points de Kobe Bryant.

Cette fois, les Lakers ne pouvaient y échapper. Et c'est donc sous les sifflets que les double-champions en titre ont achevé leur rencontre face aux Grizzlies. La faute à une troisième déroute en quatre matches au Staples Center. Comme le Heat à Noël ou les Bucks quelques jours auparavant, les Grizzlies sont en effet repartis de Los Angeles avec un succès des plus convaincants, Memphis, qui sortait pourtant d'une déroute chez les Jazz et d'une défaite chez des Kings à la dérive, l'ayant emporté 104-85 après avoir notamment fait la leçon aux troupes de Phil Jackson à la fin du troisième quart.

Jusque là, et en dépit d'une attaque en berne, les Californiens avaient plus ou moins su rester au contact de leurs visiteurs. Les Grizzlies avaient certes viré avec neuf longueurs d'avance à la pause, mais Kobe Bryant avait réussi à ramener les siens au contact en inscrivant dix points en cinq minutes au retour des vestiaires. Las, les Lakers allaient finalement toucher le fond dans la foulée, encaissant ainsi un rédhibitoire 19-4 en six minutes. Nantis dès lors de 17 points d'avance, les joueurs du Tennessee n'avaient même pas à craindre une réaction d'orgueil des hôtes de la soirée...

Kobe Bryant a bien terminé avec 28 points à 10 sur 22 aux tirs, mais pour le reste les champions NBA sont apparus sans vie ni envie. A l'image d'un Pau Gasol qui a certes remporté son duel face à son frère Marc, limité, lui, à 4 points, mais qui n'a pu faire mieux que 10 points et 8 rebonds. A l'image également d'un Derek Fisher de plus en plus discret avec ses 5 points à 2 sur 6 ou d'un Andrew Bynum encore en quête de repères malgré ses 9 points et 11 rebonds. Guère inspirés en attaque, les Lakers ont surtout été transparents en défense, dominés au rebond 45 prises à 37 et maltraités par un Rudy Gay, auteur de 27 points malgré un état grippal, ou par Zach Randolph, 21 points et 8 rebonds au compteur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires